Amicale Alsacienne du Québec

à Montréal

Archives

Le mot des anciens présidents : 

Les fondateurs, de gauche à droite : Annelise Simonklein, Lucienne Dollé, Antoine Ott, Rémy Kintz, Jeannine Freyd-Gagnon, Marie-Louise Mirey, Gérard Fritsch, Père Antoine Kelbert

Les fondateurs, de gauche à droite :
Annelise Simonklein, Lucienne Dollé, Antoine Ott, Rémy Kintz, Jeannine Freyd-Gagnon, Marie-Louise Mirey, Gérard Fritsch, Père Antoine Kelbert

Il était une fois un Alsacien immigré au Québec en 1969. Il se plaisait dans son nouveau pays et son travail. En dix ans il avait rencontré quelques Alsaciens dans la région montréalaise. A chaque rencontre il avait l’envie de fonder une association d’Alsaciens. Et c’est ainsi qu’ayant connu une Alsacienne lors de la visite à Montréal du Premier Ministre Raymond BARRE, Remy KINTZ et Marie-Louise MIREY décidèrent de jeter les bases d’une association. La première réunion eu lieu le 25 mai 1979 et une trentaine de personnes sollicitées par les deux fondateurs y participaient. Un comité fut élu, dont moi-même président, chargé de rédiger les statuts, faire l’enregistrement légal et établir un calendrier d’activités. La première fut un cochon grillé au Lac Brôme où plus de 100 personnes étaient venues. Et c’est ainsi que l’Amicale Alsacienne du Québec a commencé il y a plus de 34 ans. Après un an, le nouveau comité avait élu Raymond HERR Président. Il fut suivi par bien d’autres, dont les regrettés Jean-Marie KLEIN et Victor DIETRICH qui nous ont quittés bien trop tôt. Sans oublier les autres présidents qui se sont dévoués de leur mieux et qui méritent un grand merci, Raymond fut celui qui a tenu la barre le plus longtemps et un chaleureux remerciement lui revient.

Remy KINTZ

 

Comme Remy l’a bien relaté, j’ai été élu président à la deuxième assemblée générale statutaire, au Centre communautaire de l’Île des Sœurs, en mai 1980, puis j’ai été reconduit dans cette fonction à 16 autres reprises, outre les autres fonctions exercées dans divers comités au cours du temps.
Il faut croire que l’Amicale répondait à un besoin dans la petite communauté alsacienne du Québec, car nos activités sont vite devenues populaires. Ainsi la première grande choucroute a réuni 250 personnes dans la cafétéria nouvellement rénovée du Collège Français, sur la rue Fairmount. Dans l’enthousiasme suivant la création, des bénévoles dévoués et fidèles ont assuré la continuité et le développement de nos activités. Il est impossible d’oublier leur contribution, mais je vais m’abstenir de les nommer de crainte d’en oublier… Je vous incite cependant à consulter les listes des différents comités où ils ont œuvré.
Trente quatre ans après sa création, l’Amicale dépasse allègrement la centaine de cotisants (célibataires ou familles) et est devenue l’association régionale française la plus dynamique du Québec. Je vous invite à faire confiance à la toute nouvelle et jeune équipe qui a pris le relais en avril 2013 pour poursuivre les efforts qui ont été déployés par le passé, pour entretenir et développer à la fois l’amour de l’Alsace et un esprit d’amitié entre les membres, Alsaciens d’origine ou amis de l’Alsace, afin que notre nom «Amicale Alsacienne» reflète bien ce à quoi nous adhérons.
L’adhésion à l’Union Internationale des Alsaciens, initiée sous la présidence de Jean-Marie KLEIN, a été un facteur motivant pour susciter des activités culturelles subventionnées par la Région Alsace. L’appartenance à cette communauté d’Alsaciens expatriés dans le monde nous fait prendre conscience encore davantage de la richesse de notre patrimoine.
Grâce à notre petit bulletin trimestriel (qui s’est successivement appelé «D’r Storik», puis «D’r elsaesser Courrier» enfin «D’r elsaesser»), un site internet, initié d’abord par Henri HAESLER en hommage à Victor DIETRICH, puis administré par Jean ACHIM pendant quelques années, puis refondu et augmenté d’une page Facebook et d’un compte Twitter, je suis fier d’avoir contribué au développement d’outils de communication tout à faits modernes et attractifs pour le futur.
Alors, il ne reste plus qu’à appuyer vos nouveaux élus en participant aux activités proposées et à vous impliquer comme bénévoles, pour poursuivre une œuvre aussi enthousiasmante. Vive l’Alsace. Vive l’Amicale Alsacienne du Québec, notre «Elsaesser Club».

Raymond HERR

 

En lisant ces messages précédents, je suis très touchée et j’ai le grand honneur de prendre à mon tour la présidence de cette Amicale. Entourée de jeunes très dynamiques et fiers d’être Alsaciens, je souhaite travailler fort pour faire connaître cette belle région aux Québécois et répondre le mieux possible aux nouveaux arrivants Alsaciens.

Oui, il était une fois, Remy Kintz….et l’histoire de l’Amicale continue grâce à vous et à tous ses membres, ses bénévoles et annonceurs que je remercie vivement. Oui Raymond, j’ai eu la chance de connaître ton travail et dévouement.. La cigogne a bien immigré avec son vin, ses bretzels, tartes flambées, choucroute… Bien des entreprises, restaurants, sont gérés par des Alsaciens ici maintenant. Ensemble, la cigogne agrandit son nid au Québec…Bienvenue à tous, Alsaciens ou amis de l’Alsace dans notre Amicale.
Je me tiens à votre disposition.

Isabelle ZENNER, Ancienne présidente (2013) de l’Amicale Alsacienne du Québec.